Diagnostic

Un examen approfondi, visant à étudier en détail la bouche d’un patient, est la meilleure façon de poser un diagnostic précoce et d’en maintenir la santé.
Il s’agite d’une question de responsabilité puisque le patient confie sa santé dans les mains de son dentiste qui doit la prendre en charge avec un grand respect.

<< tous les traitements

trat_11

Avec cette attitude, axée à ne pas faire confiance aux premières impressions mais à enquêter en profondeur, sont souvent découverts des problèmes potentiellement dangereux qui sont restés longtemps inaperçus.
Un élément de diagnostic fondamental, est l’utilisation de radiographies appropriées.
Tous les examens ne se valent pas et leur utilisation doit être adaptée au cas par cas.
Par exemple, il est inapproprié d’utiliser les radiographies panoramiques pour diagnostiquer les caries, et il est assez irresponsable de ne pas exécuter un rx 3D pour extraire une dent de sagesse en contact avec le nerf alvéolaire.
Chaque structure dentaire ou oro-faciale qui présente le risque d’avoir une pathologie, doit être étudiée avec un examen approprié à une fréquence qui dépend du risque du patient.
La bonne attitude à prendre a été définie par des consensus internationaux par l’acronyme ALARAP (As Low As Reasonably Practicable). C’est-à-dire minimiser les examens radiographiques sans réduire la puissance de diagnostic.
L’utilisation de rayons X numériques fait partie de cette approche, parce que, pour le même examen des radiographies numériques nécessitent moins de rayonnement.